Chantier majeur sur Henri IV : un cauchemar se dessine pour les automobilistes

D'importants ralentissements sont à prévoir sur l'autoroute Henri-IV alors que les travaux d'élargissement reprendront d'ici quelques semaines.

La fermeture de la bretelle de Charest Ouest qui mène vers Henri-IV Sud et la tête des ponts risque de provoquer les plus gros maux de tête puisque le ministère des Transports fermera complètement l'accès dès avril, et ce, pendant deux ans comme le fait remarquer le Journal de Québec.

10 600 véhicules y circulent quotidiennement et devront ainsi faire un détour par l'autoroute Duplessis.

Les ingénieurs ne pouvaient pas faire autrement puisque l'ajout de nouvelles voies nécessite la démolition puis la reconstruction de l'un des deux viaducs construit il y a 50 ans.

Quand on prend des décisions comme celle de fermer une bretelle pendant deux ans, c'est parce qu'il n'y a pas d'autre solution qui existe. L'espace pour dévier les voies, mettre la circulation en contresens est très limité.

Guillaume Paradis, porte-parole du MTQ 

D'ici la fin novembre, des travaux seront effectués sur les échangeurs Félix-Leclerc et Charest et à la hauteur de Hamel et Einstein.

Les efforts seront toutefois concentrés le soir, la nuit et les fins de semaine afin d'atténuer les impacts sur la circulation.

Ça va être plate en 2019, ça va être difficile en 2020, mais après ça on aura une autoroute qui va vraiment répondre au besoin de tout le monde avec des structures flambant neuves, une chaussée de béton et des bretelles plus sécuritaires.

Guillaume Paradis, porte-parole du MTQ

Les travaux sont évalués à 291 millions de dollars.

Vous pouvez réentendre l'entrevue qu'a donné le porte-parole du MTQ Guillaume Paradis à l'équipe du Lunch ici.