Chuck Norris à l'origine d'une plainte en déontologie policière à Québec

Une image de l'acteur Chuck Norris est au coeur d'une plainte en déontologie policière déposée aujourd'hui par un professeur de l'UQAM contre des agents du service de police de Québec et un autre de la Sûreté du Québec.

Francis Dupuis-Déri faisait partie d'un groupe de manifestants interpelés pendant la tenue du G7 en juin dernier.

Il estime que l'image du comédien vêtu d'un une pièce en jeans pointant deux mitraillettes vers le public affichée sur la portière d'une fourgonette policière n'a pas sa place.

Le plaignant interprète l'inititative comme étant une forme de menace et d'intimidation envers les manifestants.

L'image contrevient selon lui à l'article 5.5 qui exige que « les policiers doivent se comporter à préserver la confiance et la considération que requière cette fonction ». 

Francis Depuis-Déri croit aussi que l'utilisation du cliché de Chuck Norris a aussi contrevenu à l'article 6.2 qui stipule qu'un policier « doit éviter toute forme d'abus d'autorité dans ses rapports avec le public ».