Deux sociétés pour la gestion du pont de Québec?

Les chambres de commerce de Québec et Lévis proposent un nouveau modèle d'affaires pour régler le dossier de la peinture du pont de Québec.

Elles suggèrent la création de deux sociétés dont l'une deviendrait propriétaire de la structure et serait financée par les deux paliers de gouvernements et le CN afin d'entretenir la structure tout en s'assurant de son rétablissement patrimonial.

Le rapport de la firme Mallette n'élabore toutefois pas sur le degré de participation des trois bailleurs de fonds.

L'autre société s'attarderait en parallèle à la valorisation du pont d'un point de vue patrimonial et touristique.

Elle serait ainsi responsable de la programmation de toutes les activités de valorisation comme par exemple la possibilité d'escalader la structure et de créer un centre d'interprétation.

À noter que les deux sociétés seraient des organismes sans but lucratif.

En attendant, l'auteur du rapport, le comptable Mario Bédard, plaide pour une réactualisation des coûts de l'ensemble des travaux à effectuer sur le pont de Québec dans une perspective de 15 à 20 ans.

Il évoque d'ailleurs des économies considérables si tous les travaux majeurs sont effectués en même temps.

La peinture du pont de Québec est évaluée à 400 millions de dollars.

La démarche découle du Forum organisé en novembre dernier sur l'avenir de la structure.