Encore de la preuve à déposer contre Audrey Gagnon qui est accusée du meutre de sa fille

La Couronne n'a toujours pas remis l'entièreté de la preuve à la défense dans le dossier d'Audrey Gagnon.

La femme de 24 ans, qui est accusée du meurtre non-prémédité de sa fille Rosalie et d'outrage à un cadavre, sera de retour au palais de justice le 16 avril.

La procureure de la Couronne Me Mélanie Dufour a indiqué que les éléments qui seront transmis dans les prochains jours constituaient jusqu'à tout récemment de l'information privilégiée.

À noter que la cause d'Audrey Gagnon n'a toujours pas franchi l'étape de l'enquête préliminaire, près d'un an après la découverte du corps de l'enfant dans le secteur de Charlesbourg à Québec.

Elle était présente pendant sa brève comparution.