La 1ère ronde, je n'en ai rien à foutre - Patrick Roy

Patrick Roy s'est montré fier de la performance des ses joueurs dans le cadre du bilan de fin de saison des Remparts de Québec jeudi au Centre Vidéotron.

L'équipe a été éliminée en 7 matchs mardi soir contre les Mooseheads à Halifax, après avoir causé la surprise en prenant les commandes 2-0 dans la série de premier tour.

Ça aurait été facile pour notre groupe d'être satisfait lors du dernier match (de la saison) et dire mission accomplie, mais ça n'a pas été le cas. Au contraire, les gars ont continuer à travailler encore plus fort.

L'entraîneur-chef et directeur général des Diables rouges croit même que son équipe serait peut-être en préparation pour la 2e ronde n'eut été du changement dans le format éliminatoire.

Si on avait été dans l'autre conférence, on ne serait peut-être par en train de parler de la fin de la saison. Peut-être que c'est nous qui aurait affronté exemple Val d'Or en première ronde. Le processus des séries a fait en sorte que c'est plus difficile.

Depuis la tenue de la Coupe Memorial à Québec en 2015, les Remparts n'ont pas été en mesure de se qualifier pour la 2e ronde des séries, soit quatre saison.

Patrick Roy est convaincu que son équipe aura les outils pour obtenir de meilleurs résultats la saison prochaine. Il avoue être déjà impatient de commencer la prochaine saison, mais il n'a toutefois pas l'intention de modifier son plan à long terme dans le but d'accéder de nouveau aux grands honneurs.

C'est quoi l'objectif? C'est de remporter la Coupe Memorial. Alors la première ronde, honnêtement, je n'en ai rien à foutre. Ce qui est important, c'est de sentir que cette organisation là progresse et qu'à un moment donné, on va être en mesure d'emmener une équipe gagnante. La journée qu'on va gagner, il n'y a plus personne qui va en parler.

Les Remparts ont terminé la saison régulière au 11 rang du classement général avec une récolte de 67 points. Ils ont obtenu la 8e et dernière place en série dans la conférence de l'est.

Et la LNH?

Tout indique que le membre du Temple de la renommée du hockey est à Québec pour encore quelques années. Il reste encore une année au contrat qu'il a signé en avril 2018. 

Patrick Roy affirme qu'il n'a aucune raison de regarder ailleurs puisqu'il a du plaisir à occuper ses deux postes actuels au sein de l'organisation. Il assure qu'il ne pense pas à autre chose.

Le président des Remparts Jacques Tanguay ne s'est pas fait prier pour ajouter qu'il avait un contrat à vie avec l'équipe.

Tant qu'il va vouloir demeurer à la tête des Remparts, il est le bienvenu chez nous. C'est Patrick qui va toujours décider de son avenir. C'est un privilège de l'avoir à la direction des Remparts de Québec.

Jacques Tanguay