Le Conseil national des musulmans canadiens renonce au mot « Islamophobie »

Le Conseil national des musulmans canadiens renonce à demander une journée nationale de la lutte à l'islamophobie. Les leaders musulmans du pays y voient l'occasion d'inclure les autres minorités culturelles et religieuses.​

Selon Radio-Canada, l'organisme suggère plutôt de commémorer l'attentat du 29 janvier 2017 à la mosquée de Québec avec une journée d'action « contre la haine et l'intolérance » en général.

La proposition a été inscrite dans une lettre ouverte remise au ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, Pablo Rodriguez.

Le Centre culturel islamique de Québec appuie l'initiative de CNMC comme une centaine d'autres organismes.

À l'instar de l'an dernier, le gouvernement Trudeau a répondu que la réflexion sur le sujet était toujours en cours.