Le procès d'une policière avorté?

Le procès de la policière Isabelle Morin accusée de conduite dangereuse ayant causé la mort d'un motocyliste pourrait ne jamais avoir lieu.

Selon le Journal de Québec, l'avocat de la femme de 45 ans va déposer une requête en arrêt des procédures puisqu'il n'a pas pu obtenir l'ensemble des éléments de preuve comme l'échantillon sanguin de la victime originaire de Ste-Brigitte-des-Saults, près de Drummondville.

Il fait valoir que dans cette situation sa cliente n'a pas droit à une défense pleine et entière.

Rappelons que Jessy Drolet, 38 ans, a violemment percuté l'autopatrouille de l'accusée qui effectuait un demi-tour sur l'autoroute Laurentienne, le soir du 10 septembre 2015 à Québec.

La requête sera déposée au début du procès en mars 2018.

Entretemps, les deux parties se donnent rendez-vous le 30 octobre, moment où le juge décidera si la défense peut obtenir le dossier médical de la victime.