Le tourisme de masse critiqué à Québec

 

Le nombre élevé de croisiéristes dans la Ville de Québec ne fait pas que des heureux.

Le Soleil rapporte les propos du propriétaire de l'Hôtel Château Fleur-de-Lys, près du Château Frontenac, qui affirme recevoir de nombreux commentaires négatifs de sa clientèle.

Cette dernière estime que les prix sont trop élevés, qu'il y a trop de monde, trop de tourisme de masse et remet en question son retour en période estivale.

L'hôtelier en question dit craindre que la situation fasse perdre à Québec sa réputation de ville accueillante.

En réaction à cet article, le maire Labeaume affirme qu'il n'a jamais entendu des commerçants se plaindre d'une arrivée trop massive de touristes.

Au contraire, il défend que les gens sont bien heureux de faire des affaires en septembre et en octobre, hors de la vraie saison touristique.