Les activités d'intégration sous haute surveillance à l'Université Laval

 

C'est jour de la rentrée à l'Université Laval et les associations étudiantes ainsi que la direction ne tolèreront pas les activités d'intégration à caractère sexuel.

L'an dernier, 10% des nouveaux étudiants avaient rapporté que leur intégration avait contenu des activités à connotation sexuelle.

Une baisse considérable puisqu'en 2013, 22% des étudiants sondés avaient remarqué cette tendance.

Certains jeux qui pourraient entraîner des débordements ont d'ailleurs été abolis par les associations comme le Twister et le fait de déplacer une «balloune» à deux sans utiliser les mains.

Depuis l'année dernière, une formation sur les violences sexuelles et la consommation d'alcool est obligatoire pour les étudiants qui organisent les initiations.

Des personnes sobres doivent également être désignées pour superviser chacune des activités prévues. Les associations doivent aussi prévoir des mesures de raccompagnement.