Offre du RTC rejetée, la menace de grève demeure

Le syndicat des chauffeurs du Réseau de transport de la Capitale a rejeté une offre déposée par l'employeur vendredi.

Selon le Journal de Québec, le RTC a fait un bout de chemin, mais les propositions sur la tables seraient insuffisantes pour laisser croire à une entente de principe imminente.

Rappelons que les 950 chauffeurs d'autobus représentés par la CSN déclencheront une grève le 13 mars si le dossier n'est pas réglé.

Les deux clans ont eu 150 jours pour négocier alors que la convention collective de 2009 avait nécessité 3 ans de discussions.

L'amplitude de travail, soit les quarts coupés, et les salaires font parties des points de litige.