Pères Maristes : les élèves accusés ne seront plus les bienvenus

Les deux élèves impliqués dans le dossier du partage de photo à caractère au séminaire des Pères Maristes qui fréquentent encore l'établissement privé en raison d'une injonction du tribunal ne pourront pas être de retour l'automne prochain.

Les avocats des familles ont appris aujourd'hui au palais de justice de Québec que l'ordonnance de la cour était étirée jusqu'à la fin de la présente année scolaire, mais pas plus loin.

La décision d'expulser les deux adolescents a été prise par les membres du conseil d'administration des Pères Maristes.

Rappelons que trois des cinq élèves accusés dans cette affaire avait contesté avec succès l'expulsion de l'école. L'un d'entre eux a été renvoyé plus tard pour ne pas avoir respecté les conditions imposées par le juge.

Il leur était notamment interdit d'avoir en leur possession un téléphone intelligent ou une tablette à l'école.

À noter que trois ados ont reconnu leur culpabilité à des accusations de leurre informatique ou d'avoir rendu accessible des images intimes sans consentement.

Les accusés ont fait trois victimes.