Prostitution juvénile : un prof parmi les cinq accusés à Québec

Cinq hommes âgés entre 24 et 50 ans ont été accusés aujourd'hui à Québec pour de la sollicitation de services sexuels envers des personnes de moins de 18 ans.

Le plus jeune, Raphaël Beaumont, enseignait jusqu'à tout récemment l'anglais à l'école secondaire des Sentiers. Il n'avait aucun antécédent judiciaire.

Les autres sont Thierry Ismaël Kamgha Kenkouo (38 ans), Dave Hamel (39 ans), Miguel Angel Cazares Palacios (50 ans) et Stéphane Fleury (50 ans). Ils habitent tous dans la capitale ou à Saint-Augustin-de-Desmaures.

Les suspects ont été piégés plus tôt ce mois-ci par l'unité contre l'exploitation sexuelle des mineurs du SPVQ qui avait élaboré un scénario pour amasser de la preuve en matière de prostitution juvénile.

Le service de police précise qu'aucun mineur n'a été impliqué dans ce dossier.

Les accusations d'avoir sollicité des services sexuels d'une personne mineure en échange d'une rétribution et de leurre informatique sont associées à des peines minimales de six mois et un an.

Les cinq hommes doivent respecter une kyrielle de conditions, notamment éviter de se trouver seul en présence de mineurs et de ne pas accéder à des réseaux sociaux.

Le juge leur interdit aussi de se trouver dans un hôtel, un motel ou un bar.

Seulement un des cinq accusés s'est présenté au palais de justice de Québec cet avant-midi alors que les autres étaient représentés par leur avocat

Ils seront de retour devant un juge le 4 avril.