UL: briseurs de grève contestés

L'utilisation de briseurs de grève est contestée par les employés de soutien de l'Université Laval.

Le syndicat a réclamé hier l'intervention du Tribunal administratif du travail pour mettre fin à la pratique.

Selon le représentant syndical Éric-Jan Zubrzycki, l'univiersité continue d'offrir des services grâce à au moins 70 travailleurs illégaux.

De son côté, l'Université affirme ne pas contrevenir aux règles, ayant averti chaque employé de n'exécuter que ses tâches habituelles.

On ignore pour le moment si la grève se poursuivra au-delà du 10 mars.