Un étudiant reconnait avoir frappé un chauffeur du RTC

Un étudiant universitaire de 22 ans a reconnu avoir asséné un violent coup de poing au visage d'un chauffeur d'autobus du RTC aujourd'hui au palais de justice de Québec.

Vincent Dallaire a aussi admis avoir menacé de mort sa victime qui a subi une commotion cérébrale et une blessure au nez qui a nécessité une opération de réalignement.

L'accusé a agressé le plaignant, un matin du mois de mai 2018, parce qu'il refusait de le laisser entrer dans l'autobus parce que sa carte opus était expirée.

Dallaire aurait tenté de convaincre le conducteur du fait qu'il serait en retard à un examen prévu à l'Université Laval s'il devait prendre un autre autobus.

Il a été arrêté 24 heures après avoir pris la fuite à Beauport.

Son avocat prévoit déjà demandé une absolution alors que la Couronne n'a pas dévoilé son jeu.

S'en prendre à un chauffeur d'autobus est considéré comme un fait aggravant dans le Code criminel depuis 2015.