Un policier du SPVQ arrêté pour voyeurisme

Un policier de Québec fait l'objet d'une enquête pour voyeurisme. L'agent âgé dans la cinquantaine a été arrêté le 8 mars puis libéré sous promesse de comparaître.

Il est aussi suspendu administrativement de ses fonctions pour une période indéterminée.

Les gestes reprochés auraient été commis dans une résidence de la Haute-Saint-Charles alors que l'individu n'était pas en service.

Le SPVQ ne révèle aucun détail sur les circonstances qui ont mené au dépôt d'une plainte.

Commet une infraction quiconque, subrepticement, observe, notamment par des moyens mécaniques ou électroniques, une personne — ou produit un enregistrement visuel d’une personne — se trouvant dans des circonstances pour lesquelles il existe une attente raisonnable de protection en matière de vie privée.

- extrait de l'article 162 du Code criminel sur le voyeurisme

Les enquêteurs des Affaires internes et des normes professionnelles ont aussi rencontré le policier.

C'est au Directeur des poursuites criminelles et pénales que revient la tâche d'évaluer si des accusations seront déposées.