Un sursis de sentence pour avoir menacé le maire de Lévis

Un homme de 28 ans a plaidé coupable, hier, d'avoir proféré des menaces de mort sur Facebook à l'endroit du maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Tommy Roseberry-Doré a donc écopé d'un sursis de sentence de deux ans, en plus de devoir remettre 2000$ à La Maison Dauphine.

En septembre dernier, jugeant ne  pas avoir eu le traitement auquel il avait droit à l'Hôtel-Dieu de Lévis, il avait publié des vidéos menaçants sur internet.

Au palais de justice hier, le père de l'homme a précisé que l'arrestation de son fils avait permis de le sauver de son problème de consommation de drogue.

Il a ajouté qu'avant, il aurait même refusé de lui donner l'heure, tant il ne lui faisait pas confiance.