Une entente de principe pour les victimes de la légionellose à Québec


Les victimes de la crise de la légionellose à Québec sont parvenues à une entente de principe, qui leur permettrait de se partager quelques millions de dollars en dédommagements.

Le procès pour le recours collectif intenté en 2015 contre la Centrale des syndicats du Québec et le directeur de santé publique de la Capitale- Nationale devait commencer dans deux semaines.

Près de 200 personnes ont été contaminées pendant la crise de la légionellose en 2012 et 14 en sont mortes.

Une tour de refroidissement d'un immeuble du quartier Saint-Roch appartenant à la CSQ est à l'orgine de l'épidemie qui a rendu des dizaines de gens malades entre le 26 juillet et le 8 octobre 2012.

Les familles des victimes doivent prendre connaissance des détails de l'accord ce soir au Patro Roc-Amadour dans Limoilou.