Une mère hystérique arrêtée dans une école de Lévis

La police de Lévis a été forcée d'intervenir jeudi pour maîtriser une mère en pleine crise d'hystérie à l'école primaire de l'Auberivière.

La dame refusait de quitter les lieux, visiblement insatisfaite de la décision prise par la direction dans un dossier concernant son enfant.

Les policiers ont tenté de la raisonner pendant près de deux heures avant de lui passer les menottes et de déposer un signalement à la Direction de la protection de la jeunesse. Le dossier n'a finalement pas été retenu, mais l'enfant est désormais sous la supervision de son paternel.

La mère devra donc se présenter en cour municipale pour répondre à une accusation d'avoir troublé la paix.

Elle devra aussi payé un constat d'infraction pour avoir refusé d'obtempérer en quittant les lieux.

Le porte-parole du SPVL Christian Cantin a raconté les détails de l'intervention à Jérôme Landry sur Énergie.

Des élèves du premier cycle ont assisté à une partie de la scène puisqu'ils étaient en récréation.

La direction a communiqué par courriel avec les parents pour leur assurer que leur sécurité n'a jamais compromise.