Bois d'oeuvre: les libéraux se défendent

Les libéraux de Justin Trudeau se défendent de n'avoir rien fait pour éviter la crise du bois d'oeuvre. 

Le député d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, jette plutôt le blâme sur le gouvernement Conservateur qu'il accuse d'avoir laissé aller l'entente. 

Bien que les États-Unis imposent des droits compensatoires de 20% au bois d'oeuvre canadien, Rémi Massé estime que les grands perdants sont nos voisins du Sud. 

Il est d'avis que les consommateurs américains paieront leur bois plus cher pour compenser cette mesure. 

Rémi Massé ajoute que le Canada doit trouver des solutions pour ne plus dépendre uniquement du marché américain.