CHSLD: Harold Lebel presse Québec d'agir

C'est la consternation pour Harold Lebel devant les révélations de deux employés du CHSLD de Rimouski. 

Selon eux, la pénurie de personnel qui sévit compromet la qualité des services offerts aux patients. 

Une employée a même avoué qu'il arrivait que des préposées omettent de servir la collation, faute de temps. 

Le député de Rimouski s'explique mal que le ministre de la santé, Gaétan Barette, ferme les yeux sur de telles situations. 

Malgré la commission parlementaire, les deux tournées dans les CHSLD et la tenue d'un forum de discussion,  Harold Lebel est convaincu que le problème demeure la surcharge de travail en raison d'un sous-financement du réseau. 

Pour lui il est évident que le ratio personnel/résident pose problème.

Il somme le ministère de revoir ses exigences considérant que le dernier ajustement date d'il y a cinq ans.