Deux nouveaux équipements pour l'entretien des pistes à l'Aéroport de Mont-Joli

Aéroport régional de Mont-Joli

Ottawa accorde une aide financière de 371 000 $ à l'Aéroport régional de Mont-Joli pour l'acquisition de deux pièces équipements.

Le député fédéral d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia était à Mont-Joli, vendredi, pour faire l'annonce de cet investissement, qui permet l'achat d'une épandeuse et d'une chargeuse.

Le développement des infrastructures aéroportuaires, comme l'allongement de la piste, a entraîné une hausse de l'achalandage.

La superficie à entretenir étant plus grande, il devient essentiel pour les équipes d'être munis d'équipements plus efficaces et plus spécialisés.

La directrice générale de l'Aéroport régional de Mont-Joli, Chantal Duchesne, explique que l'épandeuse de produits solides et liquides facilitera le nettoyage de la surface de revêtement de la piste. « Des fois, l’hiver, le produit chimique qu’on met sur la piste se fait balayer avec le vent, illustre-t-elle. Ça ne sera plus le cas avec l’épandeuse. »

L'Aéroport régional de Mont-Joli fait l'acquisition d'une épandeuse et d'une chargeuse.

Maude Parent, journaliste Bell Média

« On va pouvoir mettre un produit chimique liquide en première étape, qui va permettre au produit solide d’adhérer directement sur la piste. Ça va rendre le nettoyage de la piste beaucoup plus rapide, facile et efficace. On va sauver sur les coûts des produits chimiques. »

Chantal Duchesne, directrice générale de l’Aéroport régional de Mont-Joli

La chargeuse, quant à elle, permettra d'accélérer le dégagement des stationnements et des tabliers.

Le nombre de cases de stationnement ayant passé de 350 à près de 600 dans la dernière année, l'unique machine n'était plus suffisante, si bien que l'aéroport a été contraint d'en louer une seconde l'hiver dernier.

Un développement rapide

Chantal Duchesne n’anticipait pas une telle hausse de l’achalandage. La saga entourant le service de traversier entre Matane et la Côte-Nord a accéléré le développement de l’aéroport.

Le député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia estime que cet investissement constituait la prochaine étape pour assurer la sécurité et la qualité des infrastructures.

« L’Aéroport de Mont-Joli se développe à vitesse grand V. On l’a vu, évidemment, avec les problématiques liées au traversier qui ont amené des vols supplémentaires. On pense aussi à Sunwing avec ses vols l’hiver. L’achalandage que ça crée, le tourisme et le développement économique que ça génère, nécessitaient d’assurer la qualité du nettoyage de la piste. »

Rémi Massé, député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia