Inauguration du Centre de pédiatrie sociale de Rimouski-Neigette

Un centre de pédiatrie sociale en communauté ouvre ses portes à Rimouski.

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, était à Rimouski, aujourd'hui, pour en faire l'annonce. Le gouvernement du Québec a accordé une aide financière de 50 000 $ pour le démarrage du projet.

Ce centre, le 39e à ouvrir au Québec, permettra d'offrir des services médicaux, sociaux, psychologiques ou juridiques aux enfants vulnérables.

« On ne veut pas échapper d’enfants, parce qu’on souhaite qu’ils puissent tous avoir les même chances de réussir et de développer leur plein potentiel. Les centres de pédiatrie sociale jouent assurément un rôle parce que, souvent, les familles qui les fréquentent ne fréquentent pas les autres services. Donc on veut s’assurer que ces dernières puissent également bénéficier de services de qualité. »

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

Le minstre de la Famille, Mathieu Lacombe.

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille | Photo Maude Parent, journaliste Bell média

Des ressources adaptées au cas par cas

Le projet de près d'un million de dollars sur trois ans vise à offrir des services et des ressources adaptés aux besoins de chaque enfant qui y est référé.

L'équipe du Centre de pédiatrie sociale est composée d'une travailleuse sociale, d'une pédiatre, de deux médecins omnipraticiens, d'une psychologue et de professionnels et bénévoles.

« Notre travailleuse sociale, qui est l’adjointe de clinique, va faire une première évaluation des besoins. Par la suite, on va se rencontrer en clinique et, ensemble, on va établir un plan d’action pour offrir des services adaptés aux besoins de l’enfant. Par exemple, si un enfant a besoin d’un service d’ergothérapie ou d’orthophonie, on va aller chercher ces ressources là. »

Dre Marie-Hélène Lizotte, pédiatre