La Fabrique souhaite donner l'heure juste

La Fabrique Saint-Germain souhaite remettre les pendules à l'heure dans le dossier de la réfection de la Cathédrale. 

Son président, Normand Lavoie, dénonce ce qu'il qualifie de fausses informations véhiculées au sujet de la gestion du bâtiment religieux. 

Le retrait de la Fabrique du projet Cathédrale 2016 a soulevé de nombreux questionnements dans le milieu, notamment sur sa volonté de sauver le lieu de culte. 

Normand Lavoie explique que les relations avec le président du Comité Cathédrale 2016, Jacques Landry, ont fait avorter les négociations. 

Il explique avoir tenté de les relancer à deux reprises, sans succès. 

La Fabrique tiendra une assemblée publique le 2 novembre à 19 heures à l'église Saint-Pie X afin d'informer la population sur la situation. 

Entre temps, l'archevêque de Rimouski, Monseigneur Denis Grondin, rencontrera la presse demain (jeudi) afin de donner des précisions sur l'avenir de l'édifice.