Le déversement d'essence au quai de Rimouski sème toujours l'inquiétude

Bien qu'il fût qualifié d'événement mineur, le récent déversement d'essence sur le quai de Rimouski soulève l'inquiétude.

Plus d'une vingtaine de citoyens se sont déplacés à la séance du conseil municipal d'hier soir afin de questionner les élus sur la poursuite des activités de l'entreprise Suncor dans le district Rimouski-Est. 

Ces derniers ont d'ailleurs adopté un règlement déterminant le rayon de protection entre les sources d'eau potable et les opérations visant l'exploitation d'hydrocarbures.

Bien qu'il ait été applaudi par les citoyens dans la salle, des explications  ont tout même été réclamées aux élus.

Le maire Marc Parent a tenté de se faire rassurant en indiquant que les déversements sont déplorables mais que tout a été fait pour assurer la sécurité des citoyens.

Une réponse qui n'a pas satisfait Benoît Saint-Hilaire, du regroupement Prospérité sans pétrole.

Il ne croit pas avoir été rassuré par la réponse du maire.

M. St-Hillaire aurait aimé obtenir davantage d'exigences municipales envers la compagnie.