Les maires de l'Est-du-Québec demandent le transfert d'un point de TVQ à coût non-nul

Les maires de l’Est-du-Québec demandent au gouvernement Legault que le transfert d'un point de TVQ aux municipalités ne soit pas fait à coût nul.

Ils sont sortis des assises de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), avec de nombreuses revendications, dont la question de la TVQ.

Le premier ministre François Legault a évoqué que ce transfert se ferait à coût nul, ce qui équivaudrait à retirer d'autres revenus pour les municipalités, d'après le maire de Rimouski.

Marc Parent estime que cette initiative est inacceptable.

Selon lui, près de 70% des revenus des municipalités québécoises proviennent de la taxe foncière alors que les autres provinces se situent à entre 40 et 50%.

« Tout le monde est d’accord pour dire que le transfert d’un point de TVQ est une bonne idée, mais ça doit également permettre aux municipalités d’aller chercher des revenus additionnels parce que la capacité de payer des citoyens par l’entremise de la taxe foncière est vraiment dépassée. »

Marc Parent, maire de Rimouski

Plus de soutien dans la lutte aux changements climatiques

Les municipalités de la région demandent également un meilleur soutien de la part des deux paliers de gouvernement afin de faire face aux changements climatiques.

Les maires espèrent que le gouvernement saura faire preuve de leadership et dotera les municipalités d’outils qui auront un réel impact sur la réduction des gaz à effet de serre.

« On a besoin d’un coup de main. On réfléchit à des stratégies, mais les municipalités ne peuvent pas y arriver seules », croit Marc Parent.