Les pelles étaient au rendez-vous ce midi au centre-ville de Rimouski

Une soixantaine de représentants d'organismes communautaires ont participé à un "pellete'in" ce midi à la Place des Anciens Combattants à Rimouski.

Pelle à la main, ils ont pris d'assaut la montagne de neige dans le stationnement.

La répondante pour la Table régionale des organismes communautaires du Bas-St-Laurent, Caroline Cimon-Dick, explique les raisons de ce geste symbolique:

On est tannée de se faire pelleter dans notre cour les conséquences du sous-financement des organismes communautaires.  Par nos faibles moyens, représentés par les petites pelles d'enfants utilisées aujourd'hui, bien on pellette tout ça dans la cour du gouvernement en lui disant qu'on revendique plusieurs choses pour respecter nos missions.

Le sous-financement de ces organismes est évalué à 20 millions de dollars pour la région.

Mme Cimon-Dick mentionne que les conséquences de ce manque à gagner sont bien concrètes:

On ne peut pas respecter nos missions.  C'est à dire qu'on ne peut pas respecter ce pourquoi on est financé.  Ça inclu aussi le fait qu'on ne peut plus faire certaines activités, on coupe des services, il y a des listes d'attente, on se prive de personnel compétent et on se prive également d'expertise.