OPTILAB: les hémato-oncologues de Rimouski réclament une période de transition

Les hémato-oncologues de Rimouski réclament une période de transition de deux ans pour le transfert des soins oncologiques sur la Côte-Nord. 

Ils répondent ainsi au ministre de la santé, Gaétan Barette, qui les accuse de craindre pour leur rémunération avec la mise en place d'Optilab. 

Une fois la réforme complétée, les analyses de laboratoire des nord-côtiers atteints du cancer seront envoyées au Saguenay-Lac-Saint-Jean. 

Toutefois, les médecins spécialistes affirment que cette clientèle a peu d'impact sur leur rémunération puisque les revenus de laboratoire sont plafonnés en vertu des règles de la régie de l'assurance-maladie. 

Les hémato-oncologues de Rimouski se disent consients que les traitements de chimiothérapie seront maintenus sur la Côte-Nord, mais s'inquiètent pour le suivi des patients. 

Les équipes du Saguenay ne sont pas en mesure d'assurer à court terme que les services d'évaluation seront offerts sans que la clientèle doive se déplacer.