Pascal Bérubé souhaite préserver l'eau potable

Pascal Bérubé appuie les mesures visant l'élargissement des zones de protection des sources d'eau potable. 

Huit municipalités du territoire ont appuyé l'application d'un règlement imposant une distance minimale de 2 km entre une source d'eau potable et un puits pétrolier ou gazier. 

Parmi celles-ci on compte Amqui, Matane, Causapscal, Lac-au-Saumon et Saint-Tharcisius

Actuellement, le ministre de l'Environnement, David Heurtel, refuse d'accorder aux municipalités le droit d'appliquer une réglementation plus stricte que celle mise en place par le gouvernement libéral.

Cette dernière prévoit une distance minimale de 500 mètres entre un puits pétrolier ou gazier et une source d'eau potable. 

Jusqu'à maintenant, plus de 230 municipalités du Québec ont demandé au ministre de pouvoir légiférer en ce sens.