Place Cooprix à Rimouski: le litige se poursuit

L'ancien propriétaire du terrain de Place Cooprix fait une mise au point au sujet du litige l'opposant à la ville de Rimouski. 

Le groupe Steckmar a procédé à l'embauche d'une firme de relations publiques pour éclaircir la poursuite en nullité de transaction intentée contre la ville. 

Selon l'entente, le promoteur devait assumer les coûts de décontamination sur le site dans la transaction de 3,8 millions de dollars. 

Or, le groupe Steckmar accuse la ville de lui avoir volontairement caché l'existence d'un dépotoir à cet endroit dans le passé, décuplant ainsi les coûts de décontamination. 

À la ville, on accuse l'ancien propriétaire du terrain de Place Cooprix à Rimouski de manipuler l'opinion publique dans le dossier.

Une mise en demeure a été envoyée au promoteur immobilier afin de mettre un terme à la poursuite intentée dans le but d'annuler la transaction conclue entre les deux parties. 

Monsieur Parent déplore la stratégie utilisée par le promoteur pour entraîner la ville vers un règlement hors-cour. 

La poursuite en nullité de transaction empêche la ville d'entamer des projets de développement sur le site.