Prolongement de la 20: Les élus de Rimouski pressent la CAQ d'agir

Le premier ministre François Legault n’exclut pas un retour du prolongement de l’autoroute 20 au Programme québécois des infrastructures (PQI) pour l’année prochaine. C’est ce qu’il a indiqué lors d’une visite à Rivière-du-Loup, mardi.

Le maire de Rimouski Marc Parent avait vivement réagit aux ralentissements sur la route 132 à Notre-Dame-des-Neiges via les réseaux sociaux. Son message s'adressait directement au ministre des Transports. « Ça ne peut plus attendre, M. Bonnardel », écrit-il.

Rappelons que lors du weekend de Pâques, les automobilistes ont mis près d'une demie heure à parcourir une distance de 1,5 kilomètre en direction Est.

« C’est inacceptable. Le ministre dit que ce n’est pas une priorité, alors que, selon les évaluations du ministère des Transports, la 132 aura atteint la pire cote possible en termes d’achalandage d’ici cinq ans, soit la cote E. Monsieur Legault dit être sensible à cette réalité, alors on continue d’espérer. »

Marc Parent, maire de Rimouski

Le député de Rimouski presse à nouveau le ministre des Transports d’en faire une priorité.

En réaction aux bouchons de circulation causés par les nouveaux feux installés sur la route 132, près de la Fromagerie des Basques, Harold LeBel a remis une lettre à François Bonnardel afin que le gouvernement « réponde à ses engagements ».

Le député a également rappelé au ministre qu'en cas de fermeture de la 132, l'Est du Québec se retrouve isolée du reste de la province.

Un problème qui pourrait être évité avec le prolongement de l'autoroute 20 entre Trois-Pistoles et le Bic, selon lui.