Rentrée difficile pour des enseignants à la Commission scolaire des Phares

La rentrée scolaire ne s'est pas fait dans la bonne humeur pour tous les enseignants à la Commission scolaire des Phares. 

Des modifications aux affectations de tâches ont été réalisées quelques heures à peine avant le début des cours. 

C'est le cas aux écoles Paul-Hubert et St-Jean, ou un groupe d'adaptation scolaire dans chacune des écoles a été fermé. 

Un troisième groupe d'adaptation scolaire à l'école Paul-Hubert est actuellement menacé. 

Martine Cliche, du Syndicat de l'enseignement de la région de la Mitis: 

La classe devant laquelle une enseignante devait se retrouver n'existe plus. On comprend le désarroi et la colère de ces personnes, parce qu'elles se sont préparées. 

Malgré tout, Madame Cliche indique que la Commission scolaire des Phares est dans son droit: 

Ce sont des élèves qui s'étaient inscrits et qui ne se présentent pas. Si je n'ai pas suffisamment d'élèves pour faire financer un groupe, il ne sera pas financé. Je ne dis pas qu'elle n'est pas en droit de le faire, mais c'est malheureux qu'à une journée de la rentrée, la Commission scolaire décide de fermer un groupe.