STQ: L'Est-du-Québec coûte cher

La traverse Matane Baie-Comeau-Godbout est à l'origine d'une hausse considérable des dépenses à la Société des traversiers du Québec. 

Selon son rapport annuel, les frais d’exploitation associés aux navires en 2016-2017 sont en hausse de 60%, pour s'établir à 20 millions de dollars. 

La Socitété cible trois éléments pour expliquer cet écart,  dont le maintien du Camille-Marcoux au sein de sa flotte pour la durée de l’exercice financier.

Il a coûté 2,6 millions de dollars en frais d'entretien et de réparation en plus des  2,3 millions nécessaires à son démantèlement, son remorquage et son recyclage. 

L'achalandage a diminué de 3% l'an dernier, avec 198 mille passagers. 

Toutefois, le navire a embarqué 5 mille véhicules de plus que l'année précédente pour un total de 92 mille.