Traverse Matane-Côte-Nord: 2 800 clients seront dédommagés

La Société des traversiers du Québec (STQ) retournera 488 000$ aux 2 800 clients directement touchés par les nombreux déboires de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout.

L'argent sera versé sous forme de crédit à tous les usagers, autant les particuliers que les entreprises, dont la réservation a été annulée au courant des dernières semaines et à qui la société d'État ne pouvait offrir d'alternative adéquate.

 

Périodes d'admissibilité où aucune option adéquate n'était offerte :

Automobilistes

  • Du 3 au 7 janvier 2019
  • Du 1er au 13 février 2019
  • Du 25 février au 7 mars 2019

Clientèle commerciale

  • Du 19 décembre 2018 au 7 janvier 2019
  • Les 12 et 13 février 2019
  • Du 25 février au 1er mars 2019
  • Du 5 au 7 mars 2019

 

Le crédit, équivalent au montant de la réservation, sera applicable sur une utilisation future à la traverse Matane-Côte-Nord.

Par exemple, un propriétaire de camion-remorque obtiendra un crédit de 958$ pour un aller-retour annulé, tandis qu'une famille de deux adultes et deux enfants recevra 226$.

« Pour la clientèle corporative, il n'y aucune action à poser. Un crédit sera automatiquement ajouté au compte. Pour la clientèle régulière, on demande aux gens de mettre à jour leur adresse qui figure à leur dossier en ligne. Ils recevront, par la poste, une carte sur laquelle le crédit sera encodé. »

Alexandre Lavoie, porte-parole de la Société des traversiers du Québec

Ce dédommagement s'ajoute à l'investissement de 115 000$, annoncé le mois dernier, pour une campagne numérique de promotion touristique pour la Gaspésie et la Côte-Nord.

« Une situation exceptionnelle »

Par voie de communiqué, le PDG par intérim de la STQ, Stéphane Lafaut, reconnaît le caractère exceptionnel de la situation.

Il ajoute que d'autres mesures seront annoncées bientôt, dans le cadre d'une deuxième phase.

« Cette première démarche vise à fournir un appui rapide et concret à nos clients qui ont été directement touchés par une annulation de service. »

Stéphane Lafaut, PDG par intérim de la STQ