Une autre poursuite en lien avec la Place Cooprix

Une seconde poursuite est intentée contre la ville de Rimouski dans le dossier de la Place Cooprix. 

Cette fois, il s'agit d'un entrepreneur qui a recours à la justice pour obtenir le paiement des travaux de décontamination qu'il a effectué sur le site. 

Ce dernier a toutefois été embauché par l'ancien propriétaire du terrain. 

Rappelons que ce dernier poursuit la ville pour une somme dépassant les 100 mille dollars dû à l'explosion des coûts de décontamination du terrain. 

Selon l'entente, le groupe Steckmar, devait assumer les coûts de démolition des bâtiments sur le site avant que la vente ne soit officialisée. 

Or, le promoteur immobilier accuse la ville  de lui avoir volontairement caché l'existence d'un dépotoir clandestin à cet endroit dans le passé, décuplant ainsi les coûts de la décontamination.