Une méthode de travail inadéquate à l'origine du décès d'un travailleur rimouskois

Une méthode de travail inadéquate est à l'origine du décès d'un travailleur rimouskois sur le chantier de La Romaine-4 en août dernier. 

Dans son rapport, la CNESST indique qu'Alex-Antoine Proulx a perdu la vie alors qu'il s'affairait au déchargement de pièces d'acier destinées à la construction d'un pont. 

Le travailleur guidait un collègue aux commandes d'un chariot élévateur lorsque des pièces d'acier se sont détachées du chargement. 

Le harnet de la victime était attaché à l'une de ces pièces, l'entraînant ainsi dans sa chute. 

À la suite de cet accident, la CNESST est intervenue afin d'interdire qu'un employé se trouve sur le dessus d'un fardier à moins d'être attaché à un point d'ancrage conforme et réglementaire. 

Depuis 5 ans au Québec, 45 travailleurs ont perdu la vie à la suite d'une chute.