Une solution temporaire pour assurer la couverture en obstétrique à Amqui

Une solution temporaire est actuellement envisagée par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent afin d'assurer l’accès au service d'obstétrique à l’hôpital d’Amqui durant 11 mois, et ce, dès le 1er septembre.

Cette couverture médicale serait possible par l'embauche de deux nouveaux médecins et par la présence intensive d’un chirurgien localement.

Le CISSS devra cependant trouver une autre solution pour cet été ainsi que pour les dernières semaines de l’année 2019.

L'idée, proposée par des médecins d'Amqui, survient alors que les élus étaient réunis samedi pour trouver des solutions à cette rupture de service.

Ils ont discuté, entre autres, avec la présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), Diane Francœur, qui était de garde ce week-end à Amqui.

« On a maintenant une visibilité nationale avec cet enjeu. Je suis d'avis qu'on va être capable de trouver une solution ensemble. On espère la trouver cette semaine pour que la découverture prenne fin. »

Pascal Bérubé, chef intérimaire du Parti Québécois et député de Matane-Matapédia

Rappelons que l'arrivée en poste d'un nouveau chirurgien, qui n'a pas les formations requises pour effectuer des césariennes, cause la fermeture, deux semaines par mois, du département d’obstétrique à l'hôpital d’Amqui.