1,2 M$ de surplus mais une dette en hausse en 2018 à Amos

L'hôtel de ville d'Amos en juin 2019.

Amos dégage un excédant de fonctionnement de près de 1,2 million de dollars pour 2018.

 

C'est surtout attribuable aux revenus générés par la distribution municipale d'électricité auprès d'une partie des résidents.

L'évaluation des immeubles a été modifiée, ce qui a aussi occasionné une augmentation des revenus des taxes foncières. Les dépenses ont aussi été moins importantes que prévu en administration, en transport et en hygiène du milieu, notamment.

Le maire d'Amos, Sébastien D'Astous, est satisfait.

« On a diminué un peu sur nos coûts d'opération dans certains postes budgétaires, et on a en même temps augmenté certaines sources de financement. La dette a passé de 32,2 M$ à 36 M$, mais encore là, on suit, avec notre politique de dette, nos indicateurs de performance et tout est sous contrôle. Il faut être prudent, c'est l'argent des gens, mais ça reste qu'on a encore une capacité pour réaliser de beaux projets. »

- Sébastien D'Astous

Près de 11 M$ de travaux ont été réalisés en 2018. Notons la réfection de la 1re Avenue Ouest, l'aménagement du parc Lion et l'aménagement d'une station de pompage et d'alimentation en eau potable.