10 jeunes vendront l'Abitibi-Témiscamingue dans les grands centres

L'Abitibi-Témiscamingue se dote d'un groupe de 10 ambassadeurs qui auront pour mandat de vendre la région dans les grands centres.

Ces jeunes, deux par MRC, étudient actuellement à Montréal, Québec, Ottawa et Sherbrooke.

Ce projet unique en province est l'initiative des cinq Carrefours jeunesse-emploi de la région.

L'agente de migration Place aux jeunes du Témiscamingue, Catherine Drolet-Marchand, explique l'objectif.

« En Abitibi-Témiscamingue, il y a présentement un manque de main-d'oeuvre qualifiée. Ça fait partie des stratégies créatives qu'on va utiliser et dont on  va voir les retombées. Eux, étant tous originaires de la région, ils vont pouvoir aussi contaminer d'autres originaires et des non-originaires. »

13 000 emplois seront à combler chez nous d'ici 2019.

Briser les préjugés

Ces amoureux de la région vont aussi mousser les tournées « L'Abitibi-Témiscamingue débarque à... ».

Justin Beauregard vient du Témiscamingue et étudie à Québec, alors que Kassiopé Morin vient de La Sarre et étudie à Montréal.

Tous les deux veulent partager leur sentiment d'appartenance à la région.

« Il y en a toujours qui disent qu'il n'y a rien à faire en Abitibi-Témiscamingue, mais moi je dis en fait que tout est à faire. Il y a plein d'opportunités et il suffit juste de les découvrir et de les saisir, » dit Justin.

« J'espère que ça va changer un peu l'aspect des stéréotypes, comme les calèches, j'espère un peu lever ces jugements-là, que les gens soient un peu ouverts et portés à venir nous visiter, » renchérit Kassiopé.

Les ambassadeurs ont été formés sur les offres d'emploi ici, les initiatives intéressantes, les bons arguments à partager, etc.

Le projet est soutenu financièrement par Valorisation Abitibi-Témiscamingue et les MRC d'Abitibi et d'Abitibi-Ouest.

Chaque ambassadeur recevra une bourse d'études de 500 $.