2018 sera une année de consolidation, selon Marc Lemay

2018 sera une année de consolidation et de représentations, selon notre chroniqueur Marc Lemay.

On entre en année électorale au provincial et les États-Unis multiplient les droits punitifs sur plusieurs produits canadiens, dont le plus récent sur les exportations de papier journal, qui auront des impacts chez nous.

L'avocat criminaliste s'inquiète aussi pour la survie de la culture en Abitibi-Témiscamingue, avec les coupures du Conseil des arts et des lettres du Québec.

Marc Lemay nous a livré ses inquiétudes dans J'aime ça l'matin.

« On prévoit que d'ici 2021, c'est plus de 900 000 $ qui ne viendront pas en Abitibi-Témiscamingue. Ça implique tous les centres d'exposition, Spectour, ça c'est les tournées, ça implique les salles de spectacle, les festivals. C'est une des qualités de vie de notre région qui est en danger. »

Sur la scène judiciaire, il y aura aussi plusieurs procès d'envergure à suivre, notamment ceux pour meurtres de Pascal Therrien, à Val-d'Or, et des deux Valdoriens arrêtés dans Écrevisse, Denis Lefebvre et Yves Denis, qui se tient à Montréal.

La Commission Viens continuera aussi ses travaux et devrait rendre un premier rapport en novembre.