8,5 M$ pour loger les plus vulnérables de la région

Québec investit 8,5 M$ dans divers projets d'habitation dans quatre villes de la région.

À Malartic, les Habitations Tournesol au Soleil verront le jour. C'est un projet de 3,6 M$.

On parle de 19 logements pour personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale.

Le Château de Marie-Ève, à Val-d'Or, comptera de son côté 36 logements sociaux pour personnes à haut risque d'itinérance.

C'est un projet de 7,2 M$.

La ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l'Habitation, Lise Thériault, était de passage chez nous pour en faire l'annonce.

« L'augmentation du coût de la vie fait que les loyers sont élevés. Je pense que le gouvernement du Québec aura toujours à travailler beaucoup sur les logements abordables, si on veut que les gens ne soient pas obligés de choisir entre payer leur logement et s'acheter des médicaments ou payer leur loyer et acheter à manger. »

Loger les familles

Du côté d'Amos et de La Sarre, une cinquantaine de familles et de personnes à faibles ou modestes revenus auront accès à de nouveaux logements.

Québec finance les projets Le Centurion (4,7 M$) et les Habitations des Aurores Boréales (4,1 M$), attendus depuis longtemps.

La ministre Thériault dit être consciente des problèmes de logements en région.

« Se loger avec des coûts relativement bas, ce n'est pas toujours évident, surtout dans un contexte de pénurie de logements. La moitié des unités seront applicables sur un programme de supplément au loyer, ce qui fait qu'on va pouvoir vraiment prendre les familles avec de très petits revenus pour leur donner un logement décent. »

Dans tous les cas, l'argent provient du programme AccèsLogis.

Les différentes villes ont aussi reçu des subventions pour consolider le financement des projets.

Avec les annonces des dernières semaines, ces quatre derniers projets complètent les sept annonces qui devaient être faites en région.