Abitibi-Ouest: la SADC et la CSLA s'unissent pour la qualité de vie des jeunes

La Société d'aide au développement des collectivités d'Abitibi-Ouest et la Commission scolaire du Lac-Abitibi s'unissent et lancent une panoplie d’outils destinés à améliorer la qualité de vie des jeunes.

On parle notamment d'affiches, dépliants et signets qui toucheront notamment des thèmes liés à l'intimidation, la violence et les agressions.

La responsable locale et régionale de la réussite éducative pour la CSLA, Sylvie Lapierre: 

«Subir de la violence et de l'intimidation, c'est un peu comme avoir faim. Tu ne peux pas te concentrer à l'école et réussir. Ça nuit beaucoup à la santé mentale et au développement, que ce soit des jeunes d'âge primaire ou secondaire.» 

Les deux instances impliquées dans le projet rappellent que nombreuses sont les ressources pouvant porter secours aux personnes victimes d'une forme de violence. 

La famille est bien sûr très utile dans ces situations, mais les policiers de la Sûreté du Québec et le Centre d’aide et de prévention des agressions à caractère sexuel le sont aussi.