Aider les aînés à mieux vivre en milieu rural

Le Centre de bénévolat de Rouyn-Noranda souhaite favoriser le maintien à domicile des aînés vivant en milieu rural en améliorant leurs conditions de vie.

C'est l'objectif du projet Vivre et vieillir ensemble dans nos quartiers ruraux, une initiative de la Table des aînés de Rouyn-Noranda.

L'organisme embauchera un travailleur de milieu grâce à un financement de 30 000 $ du Secrétariat des aînés du Québec.

Cette personne ira à la rencontre des aînés en situation de vulnérabilité ou à risque de l'être dans 12 quartiers ruraux de la ville (tous sauf Évain, Granada et Noranda-Nord).

Le but est de lutter contre l'isolement social et la dévitalisation des milieux, explique la directrice générale du Centre de bénévolat, Kathleen Baldwin.

« C'est de créer un pont entre la personne qui est probablement isolée ou qui vit des difficultés et le réseau, pour qu'elle puisse avoir accès à des services. Ça va être un des mandats aussi de la travailleuse de milieu d'être capable d'identifier parfois les lacunes, puis d'être capable de pouvoir mobiliser le milieu pour être capable de trouver une réponse aux besoins. »

Audrey Folliot, Bell Média. Kathleen Baldwin explique le projet Vivre et vieillir ensemble dans nos quartiers ruraux

Une démarche à long terme

La démarche s'échelonnera sur trois ans avec l'aide de plusieurs partenaires, qui feront partie de la solution.

Dans la deuxième année, il y aura une démarche d'animation citoyenne de type recherche-action participative avec l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

Les aînés vivant en milieu rural seront interrogés à savoir ce qui pose problème et comment les collectivités pallient ou non à ces obstacles actuellement.

Kathleen Baldwin explique ce qui se passera les deux prochaines années.

« Ensuite, on va pouvoir faire des pistes d'action et dans l'année trois, solliciter tous les acteurs, qu'ils soient institutionnels, communautaires, municipaux, pour faire en sorte de trouver des solutions qui vont être à plus long terme gagnantes pour répondre aux besoins. »

Selon un sondage de La Bastide des aînés de Beaudry, les aînés ignorent la majorité des services à domicile disponibles, comme les popotes roulantes, les services d'entretien à domicile, de santé, de transport et autres.