Alexandre St-Arneault revient grandi de la Coupe du monde

Alexandre et Roger St-Arneault à Montréal lors de la Coupe du monde de karaté, en juin 2019.

Le Rouynorandien Alexandre St-Arneault est fier de l'expérience acquise en fin de semaine à la Coupe du monde de la Fédération mondiale de karaté, même s'il ne revient pas avec une médaille au cou.

 

L'événement se tenait pour la première fois à Montréal et pour une première fois au Canada, ce qui revêtait un caractère spécial pour le karatéka de 21 ans. 900 athlètes de 80 pays étaient là. Dans sa division des - 84 kg, ils étaient 70 à s'affronter.

Alexandre St-Arneault n'a pas réussi à grimper sur le podium, mais a tout de même gagné quatre combats. 

« Je pense que j'aurais pu me rendre beaucoup plus loin dans ce championnat-là. Je sors de là grandi, satisfait de ce que j'ai accompli. J'ai été en mesure par la suite, avec trois autres entraîneurs du Canada, d'analyser mes combats pour comprendre ce qui est à perfectionner pour les compétitions à venir. »

- Alexandre St-Arneault

Cette Coupe du monde était l'occasion pour lui de cumuler des points et d'améliorer son classement mondial en vue des Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Le karatéka s'entraine à l'école de karaté Rouyn-Noranda Wado-Kai, dirigée par son père, Roger St-Arneault.  Alexandre St-Arneault aura de nouveau l'occasion de se prouver à l'occasion d'un championnat à Santiago au Chili, en septembre.

D'ici là, il ne chômera pas.

« L'été, c'est la saison où j'ai le plus de temps d'entraînement. Le jour, je travaille temps plein et le soir, je m'entraîne de façon intensive et régulière. C'est la période de l'année où je m'améliore le plus. »

- Alexandre St-Arneault

Alexandre St-Arneault croit en ses chances pour Tokyo, mais y croit davantage pour 2024 car il aura terminé l'université et aura un horaire et des moyens financiers beaucoup plus stables.