Après 13 ans d'existence, le GÉCO financé par Québec

Le directeur général du Groupe ÉCOcitoyen (GÉCO), Maurice Duclos.

Après 13 ans d'activité, le Groupe ÉCOcitoyen est finalement reconnu par le ministère de l’Environnement et de la Lutte aux Changements climatiques (MELCC).

 

L'organisme en environnement obtient un financement à la mission de 55 000 $ annuellement sur cinq ans, incluant l'année qui vient de se terminer. C'est dans le cadre du programme de soutien à la mission des organismes environnementaux. Neuf organismes ont été soutenus jusqu'en 2023, dont le GÉCO.

Ce financement inespéré sécurise le poste de directeur du GÉCO et permettra la mise en place et le développement de nouveaux projets. Une autre ressource humaine pourra peut-être aussi être embauchée.

Une reconnaissance historique pour le directeur du GÉCO, Maurice Duclos.

« C'est un aboutissement. Ça fait 13 ans qu'on existe. On a toujours travaillé très fort pour réaliser nos projets, mais ce que les gens ne savaient pas, c'est qu'on n'obtenait aucune subvention pour le faire, donc on vient d'ouvrir et d'élargir les horizons du GÉCO. [...] On travaille à bout de souffle et là, on a un peu d'oxygène, ça va nous faire beaucoup de bien. »

- Maurice Duclos, directeur du GÉCO

Le GÉCO a d'ailleurs tenu à souligner l'engagement des cofondatrices de l'organisme, Véronique Doucet et Isabelle Jacob.

L'organisme va maintenant prendre le temps de réfléchir aux créneaux dans lesquels il veut concentrer ses efforts et élaborer un plan d'action dans les prochains mois.  Les projets devront être liés au développement durable, à la protection des ressources en eau ou à la lutte aux changements climatiques. Les changements climatiques, la transition écologique et la réduction de l'empreinte carbone sont notamment au coeur des préoccupations qui seront abordées.

Un prix pour un événement à venir

L'organisme a aussi reçu vendredi dernier le Prix Écoresponsabilité de l'Association des directeurs municipaux du Québec (ADMQ), assorti d'une bourse. Leur candidature a été soumise par le Conseil régional de l'environnement de l'Abitibi-Témiscamingue (CREAT) pour un projet à venir cet automne.

Le GÉCO est activement en préparation de la toute première Foire zéro déchet, en partenariat avec le Mouvement Zéro Déchet Abitibi-Témiscamingue. Plus de détails seront dévoilés dans les prochains jours.

L'organisme poursuivra aussi ses services de gestion environnementale des événements et de gestion des matières résiduelles, qui ne sont pas affectés par ce financement.