Attention à la drogue du viol à Rouyn-Noranda

Le Point d'appui appelle à la vigilance alors qu'il semble y avoir plusieurs récents cas d'utilisation de la drogue du viol à Rouyn-Noranda.

Des gens utiliseraient le GHB pour intoxiquer des victimes et commettre des agressions à caractère sexuel. Le centre d'aide et de prévention des agressions à caractère sexuel a reçu des demandes d'aide et d'information à ce sujet dans les derniers mois.

En plus d'insister sur la vigilance, le Point d'appui veut aussi culpabiliser les gens qui agissent de la sorte.

L'intervenante, Judy Noury, appelle les témoins à l'action.

« Quand on connait quelqu'un qui a cette intention-là de mettre du GHB dans le verre d'une personne, on demande sincèrement de réagir à ça, de ne pas ignorer ce geste-là parce que c'est un geste qui est criminel, et ça ne se fait pas! » 

Judy Noury

Le Point d'appui vous encourage surtout à aider une personne intoxiquée si vous en apercevez une et à aviser ses proches. Autant des hommes que des femmes peuvent être drogués, ajoute Judy Noury.

« Quand on voit une personne intoxiquée, que cette personne-là est déboussolée, elle vomit dehors, quand vous voyez quelque chose d'inhabituel, [c'est ]de vraiment intervenir, de s'assurer que cette personne-là est en sécurité, de lui donner de l'eau, d'aviser le personnel du bar. »

- Judy Noury

Si vous n'êtes pas à l'aise d'intervenir, demandez de l'aide ou appelez le 911.