Belgh Brasse : toujours le flou un an plus tard

Un an après le feu à la micro-brasserie Belgh Brasse à Amos, c'est toujours le flou concernant cet événement.

La Sûreté du Québec confirme que c'est toujours sous enquête.

Les pompiers avaient été appelés sur les lieux, tard un dimanche soir, et n'avaient pas pu sauver la vieille partie de l'immeuble.  Le brasier avait causé pour plusieurs millions de dollars de dommages.

En septembre, un homme de 50 ans avait été arrêté à Daveluyville, au Centre-du-Québec, mais il n'a jamais été accusé.

Quelques heures après le feu et suite à une vague d'appuis sur les réseaux sociaux, le maître-brasseur de Belgh Brasse, Jean-Louis Marcoux, avait tenu ces propos :

«Ça fait du bien, on a en besoin.  C'est bien de se sentir apprécié, de voir pourquoi on travaille tous les jours.  Ça donne le goût de ne pas lâcher et de se remettre au travail».

- Jean-Louis Marcoux