Bernard Flébus brigue la préfecture du Témiscamingue

Le maire de Ville-Marie, Bernard Flébus, quittera la politique municipale pour briguer la préfecture.

L'homme politique en a fait l'annonce mercredi matin à Notre-Dame-du-Nord.

Il déposera sa candidature pour le poste de préfet de la MRC de Témiscamingue, dans l'espoir de destituer Arnaud Warolin.

Originaire de Belgique, Bernard Flébus réside à Béarn depuis 27 ans et est très impliqué dans son milieu.

Maire depuis 2009, il a envie de nouveaux défis, mais assure qu'il n'a pas l'intention de refaire ce qui a déjà été fait sous le règne d'Arnaud Warolin.

« On a fait d'excellents coups avec Arnaud Warolin. Ce n'est pas pour aller refaire ce qui a été fait, c'est pour apporter une recette un peu différente dans certains domaines et continuer ce qui est bien parti. J'ai fait plusieurs choses au Témiscamingue qui ont bien fonctionné, et j'ai encore plusieurs années à donner ». 

Bernard Flébus estime avoir l'expérience nécessaire pour bien gérer la MRC. Il compte faire de l'industrie du bois d'oeuvre, de l'agroalimentaire, de la culture et de l'internet haute vitesse ses priorités en 2017.

Il avoue aussi se préoccuper de la santé et des Premières nations, deux problématiques qui ont été grandement négligées dans les dernières années. 

« La santé parce qu'avec notre système on sait que ces temps-ci il y a beaucoup de remaniement qui se fait donc il faut être vigilant. On a des points de services très fragiles. Et les Premières nations, il faut travailler avec eux, mais sérieusement. Il faut arrêter de leur apporter des projets tout faits avec un sac de bonbons en leur disant que c'est bon pour eux ». 

Avec la collaboration de Simon Daoust