Cadillac et McWatters seront fusionnés pour les élections

La Commission de la représentation électorale a tranché: Cadillac ne pourra conserver son statut de quartier d'exception.

Les commissaires se sont donc rangés à la dernière carte électorale soumise par la Ville de Rouyn-Noranda en fusionnant Cadillac et McWatters pour les prochaines élections.

Dans sa décision, la CRÉ explique que le nombre d'électeurs par district est ainsi mieux équilibré.

C'est que Cadillac ne comptait que 613 électeurs, alors que le minimum permis par la loi à Rouyn-Noranda est de 2 304.

Le conseiller municipal du quartier, Jean-Claude Chouinard, n'est pas surpris.

La Commission avait déjà demandé à la Ville de réviser sa carte où Cadillac demeurait quartier d'exception.

Jean-Claude Chouinard estime qu'il faudra s'ajuster et s'inquiète pour la proximité avec les citoyens.

« Nos citoyens, ils pouvaient rencontrer le conseiller de quartier régulièrement, presque tous les jours s'ils voulaient. Il va falloir travailler différemment. On a un conseil de quartier qui est très actif, alors le conseil de quartier va devoir travailler davantage à faire le lien entre les citoyens et le conseiller. »

La Ville satisfaite

De son côté, le maire Mario Provencher est satisfait et estime que la Ville n'avait pas le choix d'aller vers la fusion.

Il assure que les gens de Cadillac ne perdront pas de services, même avec un élu pour les deux quartiers.

« Je ne sais pas où ils prennent ça [cette idée] parce qu'il y a d'autres quartiers qui sont éloignés du centre-ville et qui ont d'aussi bons services que les gens de Cadillac. Ils vont avoir les mêmes services, ça ne change rien. Ils vont continuer à avoir leur bureau de quartier, ils vont continuer à avoir le personnel qu'il y a là. C'est juste l'élu qui va avoir plus d'ouvrage. »

Lors des consultations du début février, une cinquantaine de résidents de Cadillac s'étaient opposés à la fusion.

Ce nouveau découpage est en vigueur depuis mercredi et s’applique pour l’élection du 5 novembre 2017 ainsi que pour toute élection partielle tenue avant l’élection générale de 2021.