«Ce n'est pas une règle générale» - Marc Lemay

L'avocat criminaliste Marc Lemay estime que la justice doit s'adapter à certaines circonstances.

Il commente ainsi la situation d'un homme de Val-d'Or qui évite un casier judiciaire, même s'il a été pincé avec 56 grammes de cannabis.

La justice a préféré l'absolution conditionnelle pour lui permettre d'exercer son métier de mineur.

Marc Lemay a commenté la situation dans le Boost ce matin, expliquant la décision de la Cour :

«C'est certain que cette personne-là aurait perdu son emploi et elle n'aurait pas eu droit au chômage.  Vous savez où elle se retrouvait, quand tu passes de 100 000$ à 15 000$ par année.  C'est vraiment des cas très particuliers, ce n'est pas une règle générale».

- Me Marc Lemay

Me Lemay suit aussi attentivement le procès impliquant le chanteur Kevin Parent, alors qu'une femme est accusée de l'avoir harcelé, allant jusqu'à entrer chez lui la nuit pour le regarder dormir.  Il explique que certains gestes sont à proscrire :

«Ça peut être aussi banal qu'un couple qui se sépare, et le gars ne lâche pas.  Il envoie des textos, il téléphone tout le temps, il suit après le travail, s'arrange pour être dans le bar avec moi la fin de semaine.  C'est du harcèlement et le juge est très sévère».

- Me Marc Lemay