Cégep AT: 75% d'élèves en difficulté de plus en 4 ans

Le décrochage est en légère hausse dans les cégeps de la province.

Selon les données de la Fédération des cégeps, entre 2005 et 2009, le taux de diplomation, deux ans après la durée prévue des études, est passé de 64,7 % à 62,6 %.

Au Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, le taux fluctue, mais entre 2007 et 2011, il était plutôt stable à environ 62 %.

Toutefois, le nombre d'élèves en situation de handicap a explosé, ce qui explique que plusieurs peinent à réussir.

Leur nombre a augmenté de 75 % en quatre ans, explique le directeur des études au Cégep, Éric Aubin.

« Dans l'année 2012-2013, on en avait 161, et cette année, on en avait 284. C'est très important. Le gouvernement d'ailleurs l'an reconnu en augmentant pour nous le financement pour les élèves qui ont des besoins particuliers, mais il reste que l'augmentation est tellement importante que le financement est toujours un peu en retard. »

Le Cégep révise actuellement son plan d'accompagnement pour ces élèves. Des ressources professionnelles ont notamment été ajoutées.